3 astuces de gestion du temps pour parent pressé

« Je cours après le temps, je ne peux pas faire pas de pause, j’ai un rythme d’enfer, je suis pris.e dans un tourbillon, le temps file trop vite, j’ai plus de temps pour moi » …
Ce sont des mots que vous pourriez dire ? Vous n’êtes par le/la seul.e. La gestion du temps est la première préoccupation des parents qui travaillent. Le temps est une ressource d’autant plus rare et précieuse que nous subissons les impératifs professionnels et les besoins de la vie de famille. Nous n’avons pas de baguette magique à vous donner et trouver son équilibre nous oblige à d’autres choix inconfortables parfois : se désengager, prioriser, dire non, gérer la culpabilité, etc. OK, mais au moins votre temps sera construit en fonction de vos priorités.
Alors comment faire pour essayer de relâcher un peu la pression ? On vous propose 3 clés de lecture pour appréhender la gestion du temps quand on est un parent actif !

1. Comprendre le temps des enfants

Vous connaissez le fameux diptyque « attends / dépêche toi «  ? En matière de perception du temps, nos enfants sont différents de nous. En fonction de leur âge, certaines tâches leur demandent un gros effort de concentration, ou des compétences de motricité fine (comme par exemple lacer ses chaussures).

Ils mettent donc un certain temps à effectuer ces tâches. C’est souvent là que les énervements et le stress du quotidien se logent, dans cette minute qui n’a pas la même signification pour tout le monde.

Comment faire pour trouver un rythme respectueux de chacun, dans une routine matinale assez serrée, pour que chacun soit à l’heure à l’école et au bureau, et si possible sans avoir oublié les affaires de sport de l’après midi et sans avoir déclenché une crise ?

D’abord, commencez par un vrai travail d’observation. Si la pression du respect des horaires n’existait pas, de combien de temps votre enfant aurait besoin pour prendre son petit déjeuner, pour s’habiller, pour avoir le temps de se réveiller ? Si la routine matinale prend 1h20, il est peu probable que vous arriviez à tout faire rentrer en 45 minutes … En tenant compte des besoins de chacun, vous pourrez ainsi vous créer des débuts de journée plus doux.

Les enfants ont besoin de répétition pour apprendre : la répétition des gestes pour affermir leur motricité, la répétition des histoires du soir pour développer leur imaginaire, la répétition des limites pour comprendre les dangers … Cela peut parfois être fatiguant de dire plusieurs fois les choses quand on est parents, mais cela fait partie du mécanisme normal de l’apprentissage, pour eux comme pour nous.

Pour la gestion du temps, c’est pareil. Plus vous les aiderez à se donner des repères, plus les transitions d’une situation à une autre seront appréhendées dans le calme. Pensez donc à les prévenir et à leur donner un cadre temporel pour faire les tâches qui leur incombent : « Dans 15 minutes, on est part à l’école, il te reste 10 minutes pour mettre tes chaussures », etc. Vous pouvez vous aider d’agendas pour enfants à afficher dans leur chambre pour matérialiser le temps et les tâches de façon ludique.

2. S’octroyer du (mini) temps pour soi

Cette illustration parle d’elle même 🙂 … En matière de temps, c’est souvent le temps pour soi qui trinque lorsque l’on devient parent, avec parfois l’impression de ne plus s’appartenir. Or, comme dans l’image du porte-avion, vous avez besoin d’être rechargé.e en énergie pour pouvoir remplir votre rôle de parent et donner de l’énergie à vos enfants à votre tour. Exit la culpabilité ! C’est pour leur bien ! Vous pouvez aussi dire à votre enfant : « j’ai besoin d’un temps de tranquillité pour ensuite être pleinement avec toi ».

On ne va pas se mentir, c’est difficile. Mais essayer de trouver un moyen qui vous ressemble pour prendre le temps de respirer, c’est important. Comment faire ? Voilà ci-dessous une petite liste d’astuces collectées auprès de notre communauté de mamans actives rencontrées en ateliers ou parmi nos amies (astuces 100% « mom life approved » )

  • Prévoir une séance hebdomadaire de sport (et écouter un podcast / livre audio sur le trajet)
  • S’enfermer 10 minutes dans la salle de bain pour prendre sa douche tranquille, pendant que votre conjoint s’occupe de vos petits
  • Se donner une soirée de libre où votre conjoint est en charge des enfants (et lui garantir une soirée de libre en échange où vous êtes en charge)
  • Aller prendre son petit déjeuner/ un brunch seule au café avec un bon livre, une fois par mois le week-end
  • Se lever 30 minutes avant tout le monde, si vous êtes du matin, pour vous adonner à votre activité personnelle (écriture, lecture, couture, …)

Une fois que vous vous êtes fixé un objectif, ne culpabilisez pas de ne pas le tenir systématiquement. Il suffit qu’une angine / gastro / infection de poux / déménagement (rayez la mention inutile) passe par là, et les bonnes résolutions deviennent plus difficiles à tenir … L’important, c’est de se fixer des caps, d’y revenir une fois le moment de « crise » passé. Et même si le temps vous semble un ennemi aujourd’hui, il est aussi votre allié : un bébé de 3 mois n’a pas la même demande de proximité et d’attention immédiate qu’un enfant de 5 ou 10 ans. Le rythme évolue en même temps que vos enfants.

3. Changer de regard sur son quotidien

Parfois, votre temps est réellement contraint. Et vous avez beau regarder votre organisation sous toutes ses coutures, vous ne voyez pas forcement de marge de manœuvre. Si vous ne pouvez pas changer les choses, vous pouvez changer votre façon de les percevoir, en travaillant sur votre état d’esprit. L’histoire qu’on se raconte en faisant le constat de notre agenda contraint est tout aussi importante que la gestion du temps lui-même : « je n’ai plus de vie », « c’est toujours sur moi que ça retombe », « normal que je sois crevé.e », « je n’ai plus d’énergie pour faire quoi que ce soit « , … Bref, à quoi bon essayer d’améliorer les choses ? Si vous lisez cet article, c’est que vous avez envie d’essayer ! Bravo !

Et si vous teniez un « mood tracker » ? L’idée, c’est de vous permettre de mesurer votre état d’esprit et votre niveau d’énergie, pour justement repérer les signaux faibles à temps et vous accordez du temps pour vous recharger avant la crise ! Un peu d’énervement ou de tristesse 4 jours de suite ? C’est le moment d’agir en essayant de respirer, d’aller marcher 10 minutes dehors, de regarder une vidéo Youtube pour rire un bon coup (pour rester dans le thème du temps et de la charge mentale, on vous conseille celle de Nora Hamzawi, hilarante !). Plutôt que de penser « temps pour soi », penser « traversée sereine du temps » 🙂

Et si vous teniez un carnet de gratitude / un carnet des petits plaisirs ? Notre cerveau d’humain est construit pour ne garder en tête que les difficultés et les problèmes (on est naturellement cablé pour repérer les dangers en mode survie). C’est un effort que de l’entrainer à regarder également du côté du positif. Vous pouvez prendre chaque semaine le temps, même mentalement (le lundi matin sur votre temps de trajet pour aller au bureau par exemple), de lister vos petits bonheurs de la semaine passée : un joli dessin de votre enfant, une présentation client qui s’est bien terminée, une réservation pour les prochaines vacances, un SMS d’une amie …

Votre semaine sera toute aussi chargée et intense … mais agrémentée de jolis moments à retenir et un esprit plus léger.

Envie d’aller plus loin ? Certes, vous avez maintenant quelques pistes pour faire évoluer votre rapport au temps, mais parfois, même quand on voit la solution, c’est difficile de passer à l’action et de le faire seul.e. Alors, on a pensé à vous et on vous propose de nous rejoindre le mercredi 18 décembre à 16h pour notre atelier gratuit Améliorer votre équilibre de vie pro-perso au LabOikos (à Paris). Au programme : travail sur ses priorités, outils d’organisation et semaine type. L’occasion de rencontrer et d’échanger avec d’autres pros et parents, et de repartir avec des pistes concrètes. Renseignements et inscription : sur ce lien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s