A la rencontre de … Alexia

Alexia, c’est la jolie plume derrière le blog Devenir parent et le compte Instagram associé. Si vous êtes un habitué de My Mommy BOX, vous savez qu’elle nous a fait l’amitié d’écrire un article dédié au sens de la vue, que vous pouvez retrouver ici. A la fin de notre collab’, on lui a envoyé le questionnaire en se disant que ça pourrait lui plaire et elle s’est prise au jeu. Encore une fois, merci Alexia !

Si tu devais choisir trois mots pour décrire ta grossesse, quels seraient-ils ?

Révélation, Epanouissement, Découverte

Comment tu t’informais à l’époque ? Quelles étaient tes ressources pour répondre à tes questions et envies ?

Pendant ma grossesse, j’ai eu envie de calme, de naturel et de douceur. J’ai donc suivi des cours de yoga prénatal, fait des méditations, de l’acupuncture, des séances de massage ayurvédique et utilisé l’homéopathie ainsi que les hydrolats et huiles végétales.

Grâce à mon parcours professionnel qui m’a permis de faire un premier pas dans le monde de la grossesse et l’accouchement, je ne me suis pas vraiment posée de questions et donc très peu de recherches sur des informations précises. Je me suis appuyée sur les connaissances que j’avais déjà (j’ai un certificat de praticienne aromathérapeute en plus de mon diplôme d’auxiliaire de puériculture) et je me suis laissée guider par mes ressentis et envies. La seule chose que j’ai cherchée sur internet, ce sont des lectures sur l’accouchement sans péridurale. Et j’ai découvert un livre incroyable : « J’accouche bientôt, que faire de la douleur ? » de Maïté Trelaün.

Pendant la grossesse et les premiers mois après l’accouchement : qu’est-ce qui t’a le plus aidée ? Le plus manqué ? 

Pendant la grossesse, le livre dont j’ai parlé juste avant a été une révélation et m’a beaucoup apporté et appris sur la naissance. Prendre soin de moi m’a aussi aidé. Aller à mon rythme, prendre soin de ma peau, mes cheveux, mon sommeil… C’était le bonheur. Ça me permettait d’être apaisée mentalement.

Ce qui m’a le plus manqué c’est un peu de « paix » dans les discussions des gens autour de moi. Beaucoup de personnes ont donné leur avis sur le bébé, comment l’éduquer, comment vivre sa grossesse, l’accouchement, l’allaitement, etc. Et puis il y a les « touchés de ventre intempestifs ». Même si la plupart du temps je répondais et exposais mon point de vue patiemment, à d’autres moments j’avais juste envie qu’on me laisse tranquille et vite retourner dans ma bulle.

Les premiers mois ce qui m’a aidée ce sont les deux visites à domicile de ma sage-femme. Elle a su écouter, rassurer et m’accompagner dans les débuts de l’allaitement et de ma vie de maman.

Ce qui m’a manqué : sans aucun doute des heures de sommeil !

Etais-tu manuelle, créative avant la grossesse? Qu’est-ce que ça t’apportait ? 

J’adore découvrir alors j’ai essayé plein de choses (couture, origami, tissage, peinture…) mais je ne me suis jamais passionnée pour un de ces domaines. Le dessin (pastel notamment) est revenu par périodes dans ma vie, mais c’est surtout l’écriture qui prime : j’adore ça ! J’ai toujours écrit des petits textes, poèmes, tenu des cahiers que j’ai plus ou moins abandonnés.

Pendant ta grossesse, est-ce tu as vécu ta créativité différemment ?  

Pendant la grossesse, l’écriture s’est clairement imposée. J’avais besoin de poser sur le papier ce que je pouvais vivre, ressentir. J’ai donc commencé un journal, que je continue à tenir aujourd’hui, où je parle de ma vie de maman et de femme. J’ai une tendance à la nostalgie et à l’émotivité, alors pouvoir me replonger dans mes souvenirs et retrouver toute l’intensité qui y est liée quand je veux… j’adore ! Et créer ce journal, le voir se remplir est un vrai plaisir.

Mais j’ai eu aussi envie de « faire moi-même » pour ma fille. Je me suis beaucoup investie dans la création et l’aménagement de sa chambre. Je voulais vraiment lui créer un cocon où elle se sentirait bien.

La contrainte c’était mon manque de pratique car même en regardant des tutos sur internet, lorsque j’ai voulu faire de la déco pour sa chambre, les résultats étaient bien loin de mes espérances ! Donc j’ai laissé tomber l’idée. J’aurais certainement eu besoin de cours.

Si tu avais déjà une entreprise, est-ce que tu l’as vécu différemment ? Si non, as-tu eu des envies d’entreprendre ? 

Durant ma grossesse, j’ai changé de travail ! Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, je travaillais dans une micro-crèche où je ne m’épanouissais absolument pas. J’ai donc mis mon congé maternité à profit pour rechercher un travail, continuer d’approfondir mes connaissances en termes de parentalité positive et créative et j’ai créé mon compte Instagram durant mon 5ème mois de grossesse. J’ai passé un entretien d’embauche 12 jours avant d’accoucher qui s’est avéré positif. J’ai donc repris le travail dans un nouvel environnement et aujourd’hui je peux dire que ce travail m’apporte beaucoup !

Est-ce que tu as trouvé difficile de t’affranchir des règles culturelles, sociales, familiales ? Lesquelles en particulier ? Qu’est ce qui t’a aidé à définir ta propre voie ?  

Difficile non, car mon conjoint et moi sommes sur la même longueur d’ondes sur ce que nous souhaitons apporter à notre fille. Il avait déjà une réflexion assez éclairée de la bienveillance pendant ma grossesse, je n’ai fait que lui apporter des outils pour que nous avancions ensemble.

Pénible, oui. Car quand on va sur le chemin de l’accompagnement, du respect de l’enfant en tant que personne à part entière, on se confronte aux vieux schémas d’éducation encore très ancrés en France et qui malheureusement, coupent le parent de son élan naturel à répondre avec douceur et bienveillance aux besoins de son enfant. Je pense à « elle ne fait pas ses nuits ? Laisse-la pleurer, au bout d’un moment elle va comprendre », « mais le portage ça va la rendre complètement dépendante de toi », « allaiter plus d’un an ? Beurk, je trouve ça dégueu. » ou encore « elle dort avec vous ? Vous devriez l’habituer à son lit ».

Ce qui m’a aidée à définir ma propre voie ça a vraiment été d’être à mon écoute. De me poser pour me demander : « qu’est-ce que je veux vraiment pour mon bébé ? Pour moi ? ». Je pense que c’est réellement important d’être en accord avec soi-même. Cela permet de vivre une parentalité plus sereine et une parentalité assumée. Il est plus facile de bien vivre avec ses choix quand ils sont faits en pleine conscience.

Quelle est l’étape de préparation de l’arrivée de bébé que tu as préférée ? 

Les moments de détente ! Me masser le ventre à l’huile végétale de rose musquée, faire une méditation, me balader, le massage spécial « femme enceinte » que mon chéri m’avait offert… Pour moi, tout ça faisait partie de ma préparation à l’arrivée de bébé. Je voulais me sentir bien dans ma peau, sereine et épanouie pour être dans les meilleures dispositions au moment où je rencontrerai ma fille.

Si tu pouvais créer ou contribuer à quelque chose en rapport avec la maternité ?

Sans hésiter, l’accompagnement ! Etre à l’écoute, accompagner les futures mamans avec douceur et bienveillance, leur permettre d’aller à la rencontre d’elles-mêmes, parler de leurs projets, de l’accouchement, leur apporter des outils pour être une maman et une femme épanouie… je finirais peut-être ma carrière comme doula, qui sait ?

Si tu devais choisir une vertu, qualité que tu aimerais offrir à ton enfant pour l’aider à vivre une vie heureuse, quelle serait-elle ?

Le respect. Le respect d’elle-même, de la personne qu’elle est. Mais aussi le respect des autres et de la vie. Pour moi, ce respect entraîne immanquablement d’autres choses : la compassion, l’écoute, l’humilité, l’épanouissement et la joie.

Si tu étais à nouveau enceinte aujourd’hui, que ferais tu différemment ?

Je profiterais encore plus de cette envie de me réaliser qui m’a animée tout au long de ma première grossesse. Je profiterais de ce moment où je me retrouve avec moi-même pour aller plus loin dans mon projet d’accompagnement à la parentalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s